LX ONE

© Ian Cox

© Ian Cox

LX explore le pixel, la plus petite unité, comme un moyen de recherche de la base de la forme, les squelettes des couleurs. Il travaille sur la mélodie de la géométrie: le bruit des formes, un système de tensions dans l’espace libre, qui répond à l’architecture, l’urbanisme et le design. C’est pourtant avec une installation que LX ONE sera présent lors de l’exposition Trajectoire. Présentation d’un artiste carré.

Inspiré par Piet Mondrian et Vasarelly, LX ONE dépeint uniquement les absolus de la vie: les lignes verticales et horizontales.

En 1910, les Neoplasticiens croient que l’art doit être conceptualisé à son maximum, en utilisant des éléments planaires et des blocs de couleur, où le lyrisme, le dramatisme, le symbolisme, et la simple narration était mise de côté.

Conformément à la tradition du graffiti, il nous donne une illusion tridimensionnelle plastique qui attire l’oeil par ses structures cellulaires, cubes axonométriques, volumes incessible et par l’ambiguïté de la forme elle-même.

Jaybo Monk.2012


© David Bloch Gallery

© David Bloch Gallery

Capture d’écran 2019-01-18 à 16.16.58.png